La 13e édition du festival Ciné droit libre (CDL) a ouvert ses portes à Ouagadougou le 9 décembre et se poursuit jusqu’au 16. Il est à son 4e jour ce mardi 12 décembre. Le comité d’organisation a tenu une conférence de presse pour dresser le bilan à mi-parcours, qui de leur avis, est satisfaisant. « Salle pleine à l’ouverture, le programme bien apprécié, participation massive aux débats, etc. », sont quelques motifs de satisfaction pour Abdoulaye Diallo, coordonnateur du festival. 

Le festival ciné droit libre a débuté un week-end et le jour ouvrable qui suivait était férié. Décembre, période de froid… Ce contexte, pour le comité d’organisation, jouerait nécessairement sur la mobilisation. Mais ce fut un pari réussi. La salle du Ciné Burkina était pleine comme un œuf à l’ouverture. Idem pour la projection et le spectacle à l’université Ouaga1 Pr Joseph Ki-Zerbo, à l’Amphi A600, le 11 décembre. A mi-parcours, les organisateurs ont dressé un bilan satisfaisant et ont tenu à faire le point devant la presse nationale ce 12 décembre 2017.

La journée du 13 décembre qui s’ouvre au « Village du festival » sera consacrée à la commémoration du 19e anniversaire du journaliste Norbert Zongo. Des témoignages, des émissions radio et télé, des prestations artistiques, des projections de films,  etc. sont au programme. Mais avant, un numéro spécial du journal de Norbert Zongo,  « l’Indépendant » a été édité. Il est vendu au prix de 200fcfa. Les revenus de cette vente seront versés à la famille Zongo.

Une chanson en rapport avec la thématique de cette édition, celle de l’immigration, est en cours de réalisation avec les artistes engagés sous la direction de Didier Awadi. Intitulée « hymne aux migrants », cette chanson, selon Awadi, n’a pas pour but de dire aux jeunes de partir ou de ne partir, mais il est question que chaque artiste puisse donner son opinion sur cette situation qui prévaut actuellement. L’invité d’honneur, Lilian Thuram est attendu à Ouagadougou le 13 décembre.

Rendez-vous sur les différents sites : Institut français, l’université et au Village du festival pour les activités qui sont en cours et ce jusqu’au 16 décembre 2017.

Masbé NDENGAR